Création littéraire : LES GARDIENS DE L'ÉQUILIBRE

Publié le 10 Juin 2020

Comment est née l'idée du roman : Les Gardiens de l'Équilibre ? 

Au cours de l'année 2017, une maison d'édition nommée Les Deux Crânes — qui vient juste d'être créée — lance un concours de nouvelles pour marquer le début de son aventure. Je décide d'y participer. Le thème : "Les deux crânes", bien sûr.

Je rédige donc une petite histoire dans le genre fantasy, de 8000 signes maximum (espaces comprises), selon les consignes. C'est la première fois que je me frotte à cet univers qui m'inspire très fortement. Pourquoi ne l'ai-je pas fait avant ? Mystère. Bref, cette nouvelle s'intitulera : Les Deux Crânes de Brizon. C'est le récit d'une quête. En effet, le jeune Lulian, septième Gardien de l'Équilibre, a décidé de partir à la recherche de son ami Pécanis, disparu il y a huit Clôtures, dans la forêt de Brizon. Ces bois renferment sorcellerie et maléfices. Pour éviter que le mal n'en sorte, les arbres ont été resserrés : ils sont comme agglutinés les uns aux autres. Ainsi, personne ne peut s'en échapper ni même y pénétrer, sauf un enfant comme Pécanis, à l'époque. Selon la légende, il y a pourtant un moyen d'ouvrir un passage assez grand entre les troncs d'arbres. Il s'agit de trouver deux crânes, ensevelis tout près, et de les tenir face à la forêt. Si Lulian a à cœur de rejoindre son ami dans les bois, il n'en reste pas moins motivé à revoir celle dont il est toujours amoureux : Célinda. Elle a fui avec Pécanis. Que sont devenus les deux enfants, âgés de vingt Clôtures à présent ?

Ma nouvelle s'adressait à un jeune public. Elle n'a pas intéressé le comité de lecture de la maison d'édition et n'a pas été retenue. Cela ne m'a pas découragée. J'ai vu plus grand en me disant que je pourrais écrire un roman qui aurait pour premier chapitre cette nouvelle. Mais de quel sujet allais-je traiter ? Les rites de passage de l'adolescence à l'âge adulte, dans un univers fantastique peuplé de monstres, de sorcières et de dragons ? Pourquoi pas ; c'était un bon début. Mais il fallait que l'histoire repose sur un thème plus profond, plus large que le simple fait de grandir.

L'actualité dans les journaux ou sur internet, quelle soit sociale ou politique, nationale ou étrangère ne montre pas toujours la face lumineuse de l'être humain. Souvent, elle regorge de faits divers qui nous inspirent des doutes quant à ce qui reste de bon, de généreux ou de charitable en nous. Je me suis demandé ce que pouvai(en)t en penser notre ou nos créateur(s). Est-ce que nous méritions encore d'être sauvés ? Ou bien, celui ou ceux qui ont présidé à notre naissance ont-ils abandonnés la partie ? Voilà comment m'est venue l'idée que l'être humain, dans mon univers fantastique, avait pu être créé par des êtres supérieurs pour ensuite être renié et abandonné par eux. 

Le plan du roman, Les Gardiens de l'Équilibre venait de voir le jour dans mon imagination : 

- Y-a-t-il quelqu'un au-dessus de nos têtes, qui, plein de bonne volonté, est là pour nous soutenir ? Qui est-ce ? Un être supérieur ? En quoi ? D'où vient-il ? Quels sont ses pouvoirs ? Ou bien, sommes-nous des laissés pour compte qui ne méritons plus son attention ? Si nous avons des failles, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné dans notre conception ? Atteindrons-nous un jour un grand niveau de spiritualité ? Et est-ce vraiment le but recherché ? Ferons-nous enfin triompher le bien ou plongerons-nous peu à peu vers le chaos ? Qu'est-ce que le bien ? Sommes-nous seuls à avoir été créés ainsi ? Que pourrions-nous faire jaillir de cet amalgame : corps, âme et esprit, qui non seulement justifierait notre présence mais aussi nous ferait briller telles des étoiles ? Cela commencerait-il par le fait de trouver par soi-même un équilibre ?    

La quête de Lulian ne sera pas simple. Elle ne s'arrêtera pas quand il aura trouvé Pécanis, bien au contraire : c'est à partir de là qu'elle va commencer. Il ne sera pas seul à chercher des réponses. D'autres personnages vont entrer en jeu et chacun de son côté va prendre un chemin pour tenter de trouver sa vérité. J'ai voulu créer des personnages de tous âges, montrer qu'on peut chercher quelque chose tout au long de sa vie, parfois le trouver et parfois échouer. J'ai souhaité parler de nos défauts, de nos qualités et de ce qu'on pouvait en faire. 

Les Gardiens de l'Équilibre sont là pour veiller à ce que les êtres humains ne perdent pas de vue que basculer vers le côté sombre est très facile. Ils protègent, éduquent et cherchent à ce que la Lumière jaillisse dans l'esprit de chacun. Ils ont pour mission de favoriser, soutenir et comprendre l'évolution des hommes. Ils doivent leur montrer comment s'adapter à un monde qui change sans cesse, comment trouver un équilibre dans cette dualité qui les compose. Entre ce besoin impérieux de se mettre en sécurité, d'assurer sa survie, et en parallèle, cette capacité à s'autodétruire, à tout détruire.    

Gros challenge ! À travers cette folle aventure que sera cette trilogie, j'espère ouvrir un tout petit espace de réflexion sur le sujet qui précède. J'aimerais contribuer, modestement, à un effort de pensée positive dans la réalité fragile, remplie de peurs et de menaces, mais aussi pleine d'amour, qui nous entoure : le monde dans lequel nous vivons.      

Rédigé par Cathy de Saint Côme

Publié dans #Les Gardiens de l'Équilibre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article