Miracle à la Snake River 3/3

Publié le 29 Mai 2020

Schwartz envoya Little Boy, escorté par deux cavaliers, au camp des Shoshones, avec pour mission de convaincre Griffe d’Ours de se rendre, et de suivre l’armée, sans opposer de résistance. La réponse ne se fit pas attendre : Griffe d’Ours et ses guerriers combattraient les tuniques bleues jusqu’au dernier. Ce fut le message transmis en retour par Little Boy. Le même jour, Griffe d’Ours plaça le long de la rivière, tous ses guerriers et toutes les squaws armés d’arc et de couteaux. L’attente fut longue, les jours et les nuits passaient et aucun soldat n’apparaissait de l’autre côté de la rive. Si bien qu’après un certain temps, Griffe d’Ours décida d’envoyer son fils, Bison Fougueux, espionner le camp adverse pour savoir ce qu’il s’y préparait. Une surprise de taille attendait le jeune fils du chef. Plus aucun soldat n’était là. Les cavaliers avaient, semble-t-il, abandonné leur projet. Ils s’étaient volatilisés. Griffe d’Ours n’eut aucune explication à ce brusque revirement de situation, il crût que le commandant avait pris la sage décision de laisser son peuple vivre en paix. Pour cela, Griffe d’Ours fut reconnaissant aux visages pâles. Il fut convaincu qu’il ne serait plus jamais pourchassé. Or, il n’eut en réalité que quatre années de trêves.

En effet, la véritable explication à la disparition des tuniques bleues était toute autre. Un cavalier, envoyé par le lieutenant Malone, avait intimé l’ordre au commandant de rejoindre, le plus rapidement possible la Virginie. Il lui était demandé de se mettre sous les ordres du général Grant pour combattre les Confédérés du Général Lee. La guerre de sécession venait d’être déclarée. La priorité pour le Général Washington était de maintenir l’unité du pays. Assurer la sécurité dans les territoires non encore investis passait après.

La conquête de l’ouest attendrait. 

Rédigé par William T.

Publié dans #Chroniques de William T.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article