Miracle à la Snake River 2/3

Publié le 28 Mai 2020

Pleasant River se trouvait à quatre jours de cheval pour un indien qui ne dormait pas. Il en fallu cinq à l’éclaireur à cause des conditions climatiques. Arrivé à proximité du village de Griffe d’Ours, Little Cloud, frigorifié et passablement affaibli par le voyage, fut fait prisonnier par une horde de guerriers. Il fut conduit devant leur chef qui, à la suite de ses révélations, prit comme première décision de faire attacher le traître au poteau de torture. Griffe d’Ours donna ensuite l’ordre de démonter les tipis, de fabriquer des brancards pour transporter les charges lourdes. La fuite de son peuple était indispensable pour préserver sa liberté, tous refusaient de mourir de maladie ou de finir alcooliques, dans une réserve.

Pour les Shoshones, la longue marche vers l’ouest commençait. 

Au cours de ce voyage, les difficultés furent innombrables. D’énormes quantités de neige ralentissaient leur progression, les rivières, aux courants dangereux, étaient presque infranchissables. La faune sauvage guettait leurs moindres faiblesses. Ils devaient s’arrêter chaque fois qu’une squaw accouchait. Les plus âgés, qui ne pouvaient plus suivre, étaient abandonnés. Plusieurs escarmouches eurent lieu avec d’autres tribus. L’idée de Griffe d’Ours était de mettre la plus grande distance entre lui et les tuniques bleues, et de trouver un endroit encore vierge de toute présence humaine.

Après avoir parcouru un territoire, qui plus tard s’appellerait l’Idaho, il décida d’arrêter cette marche pour la liberté dans une plaine qui offrait plusieurs avantages. Au nord, de hautes montagnes barraient la route à d’éventuels ennemis ; au sud, s’étendait une zone désertique nommée Petrified Forest — cette ancienne forêt de Séquoias géants avait été momifiée à la suite de sécheresses importantes — à l’est, la Snake River, que les Shoshones venaient péniblement de traverser, formait une frontière naturelle. 

Le peuple Shoshone avait enfin trouvé un lieu où reconstruire son village et reprendre le cours paisible de sa vie.

Au début du mois d’avril, le commandant Scharwtz quitta le fort à la tête de sa troupe, direction Pleasant River. Il ne se doutait pas de la surprise qui l’attendait. Après cinq jours de cheval, la colonne arriva enfin au village des Shoshones. La seule trace qui restait de leur présence était un poteau et un squelette attaché dessus. Il fut vite identifié comme étant Little Cloud. Le commandant comprit que le responsable de la fuite de Griffe d’Ours était le lieutenant Malone. Lui seul était dans la confidence de cette expédition. Le commandant réfléchit aux deux options qui s’offraient à lui : retourner à Fort Umbolt et mettre son adjoint aux arrêts ou, honorer l’ordre du Général, et poursuivre la tribu pour la conduire dans sa réserve. N’écoutant que son devoir, le commandant décida de retrouver Griffe d’Ours. Il ordonna à Little Beaver et Little Boy, ses deux éclaireurs, de suivre la piste empruntée par les Shoshones. 

La longue traque commença. Les soldats, comme les guerriers avant eux, rencontrèrent de multiples obstacles pour franchir les territoires de l’ouest, qui n’étaient sous aucun contrôle. Là-bas, les visages pâles étaient inconnus, hormis quelques trappeurs. Les tribus hostiles à leur présence les harcelèrent, occasionnant de nombreuses pertes humaines. L’un des deux charriots s’affaissa sous le poids de sa charge. Tout son contenu dévala une pente raide et, disparu dans un canyon. Certains jours, le commandant émettait des doutes sur sa décision à vouloir mener à terme une telle aventure. Pourtant, l’issue était proche. Little Beaver ramena de bonnes nouvelles, au retour de sa mission d’éclaireur : Griffe d’Ours et son peuple étaient installés, dans une plaine, au bord d’une rivière, à un jour de cheval. L’effort consenti par le commandant et ses hommes était enfin récompensé. 

Rédigé par William T.

Publié dans #Chroniques de William T.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article