Le Rêveur - Épisode 5/5

Publié le 22 Mai 2020

Jour 5 : 10 avril, 23h12

— Allo, Mr Transsvert ? Ça va ? Bon, la description que vous m'avez donnée correspond à : Charles Laboisier, né à Amance, département de l'Aube, le 9 mai 1980. On le trouve où, d’après vous, en ce moment ?

— Je l’ai sous les yeux. Il est accoudé au comptoir du bar, répond Marc tranquillement.

— Je ne sais pas si vous êtes un devin ou un charlatan, en tout cas, vous êtes très fort. Et la gamine ? Elle est en vie ?

— Elle discute avec sa bande de potes, à l’autre bout de la salle. Charles la surveille, il va passer à l’acte dès qu’elle ira récupérer son vélo pour rentrer chez elle. Elle ne sait pas encore qu’elle est en danger. Heureusement, que je suis là et que je rêve.

— Alors, c’est ce soir que ça va se passer ! Comment vous faites ? Je n’ai toujours pas compris.

— Moi non plus, vous savez. C’est guère maîtrisable. Pendant quatre nuits, avant que ça n’arrive, je me vois intervenir sur une scène de crime et je visualise aussi le moment du meurtre. Mon challenge, c’est d’arriver à découvrir où cela se passe et qui est concerné. Je suis tellement pris dans ce fantasme que parfois, j’ai l’impression d’en être l'un des acteurs. L’autre nuit, je suis arrivé à parler à Cindy et j’ai même réussi à m’exprimer à travers elle. En fait, plus ça va, plus je deviens bon et tout ça, malgré les critiques.

— L’essentiel, c’est que ça ne vous monte pas à la tête. Bon, un message a été envoyé à la gendarmerie. Ils seront là d’ici quelques minutes. Cette fois, on tient « le dépeceur ».

— Vous allez attendre le flagrant délit ou le cueillir avant ?

— Avant. On ne mettra pas la vie de la petite en danger. Il nous faut juste l'ADN de Charles pour le comparer aux affaires en cours. Je suis sûr qu'il va correspondre. Ne vous inquiétez pas, on ne le lâchera pas.

— Il ne faut pas non, en effet. Ce type est un monstre qui tue sauvagement. Il n'a aucun sens esthétique, et pas plus de respect pour ses victimes. Il n'est pas digne d'être jugé, il faudrait l'éliminer de la même manière qu'il procède. Sachez que je lui ai parlé. Il est dépourvu d'intelligence. Heureusement que mes rêves transfigurent le futur.

L’autre raccroche en se disant que le rêveur est vraiment un type bizarre.  

 

Marc a les coudes posés sur le zinc. Ses rêves prémonitoires lui permettent de contrôler le futur et, de temps en temps, de manipuler les évènements. Il jette un coup d’œil au fond du bar, Charles Laboisier est ivre mort sur une chaise. Il a particulièrement apprécié le whisky de douze ans d’âge. Ce soir, il ne tuera personne. Dehors, Cindy enfourche son vélo.

Marc glisse au bas du tabouret et quitte le bar. Il sort juste après la jeune fille.

 

Rédigé par Cathy de Saint Côme

Publié dans #Séries fantastiques

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article