Le Rêveur - Épisode 4/5

Publié le 21 Mai 2020

Nuit 4 : 9 avril, 00h01

Marc entend le hurlement de terreur de Cindy s'achever dans un cri étouffé. L’homme l'a bâillonnée d’une main en lui tordant le bras avec l’autre. Il se tient si près de la jeune fille que sa respiration envahit ses oreilles. Une vaine colère provoque chez Cindy un dernier sursaut de vitalité. Elle se met à donner des coups de pieds dans tous les sens, en pleurant, parce que sa cheville est en miette. À travers un rideau de larmes, elle commence à distinguer les traits de son agresseur. 

— Oui, c’est bien ! Continue Cindy, regarde-le avec attention. 

Marc voit le front court, les yeux marrons, les sourcils fournis, le nez épaté, les lèvres épaisses. Le portrait-robot est assez précis. L’homme sort un couteau et le métal luit sous le croissant de lune. La lame est pointue et dentelée. Elle a déjà servi, l'acier est émoussé.

Il découpe sûrement des animaux d’habitude, avec ce genre d’objet.

— Cindy, demande-lui qui il est ?

La jeune fille obéit à elle ne sait quelle impulsion et parvient à libérer le coin de sa bouche.

— Attends ! supplie-t-elle, dis-moi ton nom, avant de me tuer.

Il colle son nez sur celui de Cindy et plonge dans son regard. Elle arrête de froncer les sourcils, se détend. Dernier round. Elle prend son air le plus ingénu, pour rendre sa supplique candide. 

— Charles, je m’appelle Charles, lui chuchote-t-il, au plus près. J’aime traquer ma proie, l’embrocher et l’étrangler avant de la dépecer…

— Tu es un chasseur, Charles ! prononce la jeune fille malgré elle. Tu as appris ça, où ?

— Qu’est-ce qu’on s’en fout !

— Ça m’intéresse, moi, insiste-t-elle.

Il demeure silencieux un quart de seconde puis répond :

— Je viens de l'Aube, c’est là que je suis né. J’y ai étripé des animaux bien plus lourds que toi. Je suis doué pour l’équarrissage me disait mon patron.

L’homme n'a plus envie de parler. Sa respiration redevient saccadée. Cindy invoque son Dieu, intérieurement, pour que la douleur à son entrejambe cesse. La délivrance arrive enfin, mais elle est précédée par un râle d'agonie. 

Marc, quant à lui, a suffisamment d'éléments pour enquêter.

L’image devient floue.

Rédigé par Cathy de Saint Côme

Publié dans #Séries fantastiques

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article