Mon avis sur : Millénium 6 La Fille qui devait mourir de David Lagercrantz chez Actes Sud

Publié le 19 Novembre 2019

Tout d'abord, je dois avouer que je n'ai pas été capable de différencier Stieg Larsson de David Lagercrantz, quand ce dernier a pris la relève du premier (décédé). J'ai autant aimé les tomes 4 et 5 que les trois premiers. J'ai donc acheté le 6. J'imagine que ce qui fait vibrer les lecteurs de Millénium, comme moi, c'est l'incroyable résilience dont fait preuve Lisbeth Salander, mais aussi sa notion personnelle de la justice (qui rejoint bien souvent la notre) et son application, par ses soins. Rien ne me rendait plus heureuse que de la voir clouer le bec aux méchants, avec un niveau d'agressivité équivalent à ce qu'elle avait pu subir. Une digne représentante de toutes les violences faites aux femmes, qu'on a envie de remercier pour sa façon de mettre en oeuvre ses plans de vengeance. Bien que je n'ai aucun reproche ni résidu de haine envers la gent masculine! Quant à Mikael Blomkvist, son charme suédois n'opérait pas forcément sur moi. Trop froid, trop hésitant (est-il capable d'aimer Salander ? ou préfère-t-il la jouer sur plusieurs tableaux avec Erika Berger ?). Bref, j'ai entamé le tome 6 en toute hâte et je l'ai lu en 5 jours. Dévoré, quoi. Mon avis : Bof !

Je n'ai pas retrouvé dans ce livre les mêmes notions que dans les précédents. Certes, il annonce une fin. Mais on s'attend à ce qu'il va se passer, dans les grandes lignes. Il n'y a pas de surprises. On retrouve une Lisbeth en sous régime. Elle est anéantie par ses sentiments. La confrontation avec sa soeur nous laisse un peu sur notre faim. C'est Mikael qui fait tout le boulot. On dirait que Lisbeth n'a jamais eu affaire à un mal aussi puissant. En fait, elle n'a jamais eu affaire à ses propres sentiments. C'est eux qui la bloquent et l'empêchent de tuer sa soeur. Alors que jusqu'à présent, elle n'hésitait pas à se débarrasser de n'importe quel méchant. Ça se comprend. Mais ça enlève du charme au personnage. Elle devient plus humaine. On lui connaissait des faiblesses, mais elle s'en sortait toujours. Bref, j'ai trouvé l'ensemble un peu plus "poussif" que d'habitude.  Je mets le mot entre guillemets parce que, bien sûr, pour une série comme Millenium, où l'action prédomine, il n'y a pas de temps morts. Si c'était un film, je dirai qu'il manquait le scénario. Ce dernier tome reste, pour moi, le moins captivant de tous. Je ne peux pas le déconseiller, il clôture une histoire et doit être lu mais, à mon sens, il n'est pas au niveau des autres. 

Il n'en reste pas moins que Lisbeth est notre héroïne à toutes!!!

Rédigé par Cathy de Saint Côme

Publié dans #Lecture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article